Soudan : au moins 16 civils tués à Khartoum

0
103

Des raids aériens et des tirs d’artillerie ont tué au moins 16 civils mardi à Khartoum, a annoncé un groupe de citoyens, lors de nouveaux combats entre l’armée et les paramilitaires après plus de 100 jours de guerre au Soudan.

Les combats qui ont éclaté le 15 avril entre l’armée, dirigée par le général Abdel Fattah al-Burhane, et les paramilitaires des Forces de soutien rapide (FSR), commandées par le général Mohamed Hamdane Daglo, ont fait plus de 3 900 morts selon un bilan de l’ONG Armed Conflict Location & Event Data Project (Acled), et 3,3 millions de déplacés et réfugiés, selon l’ONU.

« Seize citoyens sont morts aujourd’hui dans cette guerre insensée », tués par des tirs qui ont frappé des maisons dans le quartier d’Ombada, dans le nord-ouest de Khartoum, selon le comité de résistance de ce quartier, l’un des groupes de citoyens défenseurs de la démocratie qui se sont constitués pour organiser l’entraide au sein de la population.

Mohamed Mansour, un habitant d’Ombada, a déclaré à l’AFP avoir « aidé à sortir huit corps » des décombres d’une maison. « Quatre personnes, dont deux enfants, ont été tuées dans la maison voisine », selon un autre résident, Hagar Youssef.  

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici