Refus de la Côte d’Ivoire de Participer à une Intervention de la CEDEAO au Niger : Les Détails de la Décision

0
108

C’est ce qu’a rapporté le magazine Jeune Afrique.

Selon ce dernier, les 700 soldats ivoiriens, qui devaient faire partie du contingent de la Cédéao dans le cadre d’une éventuelle intervention au Niger, ne sont plus en état d’alerte. Auparavant, le Nigeria, le Sénégal et le Bénin avaient également changé d’avis quant à leur participation à cette campagne en raison du manque de soutien de la part des États-Unis, souligne le magazine.

Le 26 juillet, un groupe de militaires de la Garde présidentielle s’est mutiné au Niger et a annoncé la destitution du président Mohamed Bazoum. Le Conseil national pour la sauvegarde de la patrie, dirigé par le commandant de la Garde présidentielle Abdourahamane Tchiani, a été créé pour gouverner le pays. Les dirigeants de la Cédéao ont imposé des sanctions sévères contre les rebelles et ont exigé qu’ils libèrent M. Bazoum, menaçant de recourir à la force. Les autorités du Mali et du Burkina Faso ont apporté leur soutien aux rebelles.

TASS

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici