Audience Solennelle de Rentrée Judiciaire 2023-2024 : La Cour d’Appel d’Abidjan, un Pilier de la Justice à l’Écoute du Justiciable

0
110

La traditionnelle audience solennelle de rentrée judiciaire de la Cour d’Appel d’Abidjan s’est tenue, le vendredi 03 novembre dernier, au Palais de Justice d’Abidjan-Plateau, en présence du nouveau Président de la Cour de cassation, M. YUA Koffi, de M. KOUASSI Bernard, Directeur de cabinet, représentant le Garde des Sceaux, Ministre de la Justice et des Droits de l’Homme, ainsi que de hautes personnalités judiciaires et administratives.

Ce fut l’occasion pour les membres de la Cour de faire le bilan des travaux effectués par les magistrats du Siège et du Parquet, durant l’année judiciaire achevée, de réfléchir aux diverses problématiques liées à l’exécution du service public de la justice et de prodiguer des conseils aux magistrats installés dans leurs différentes fonctions ainsi qu’à ceux qui ont prêté serment, ce jour.

Au cours de sa communication sur « la Justice face aux défis de crédibilité et de performance », le Premier Président de la Cour d’Appel d’Abidjan, DEMBELE Tahirou, a révélé les mesures innovantes adoptées dans les méthodes de travail, en vue d’améliorer le fonctionnement de la Cour, dans l’intérêt des justiciables. Ces innovations consistent, entre autres, à raccourcir les délais dans le traitement des affaires en matière civile, à l’accélération de l’évolution des jugements en matière pénale et à l’accroissement du nombre des affaires mises au rôle des audiences, tant devant les juridictions civiles que devant les juridictions pénales, dans la phase de jugement. Autant de dispositions qui ont conduit à un bilan en nette progression, avec un surplus de 710 décisions rendues.

La Cour d’Appel a, en effet, au cours de l’année judiciaire 2022-2023, rendu 4645 décisions, toutes matières confondues.

Madame SORI Nayé Henriette, Procureur Général près la Cour d’Appel d’Abidjan, a profité de la tribune, à elle offerte, pour prodiguer les conseils d’usage aux magistrats : « Gardez en mémoire que nous sommes, chacun, responsables de la manière dont le système judiciaire est appréhendé par la population, de la qualité du service public de la justice que nous lui offrons. Il nous revient donc d’entretenir la confiance du public envers nos institutions », a-t-elle insisté.

En adéquation avec son slogan « l’Excellence est notre horizon ; l’efficience, notre ligne de mire », la Cour d’Appel d’Abidjan entend persévérer dans l’amélioration de ses méthodes de travail, avec pour objectif la transformation positive des mentalités et le renforcement de la confiance entre la justice et les justiciables.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici