Korhogo : Il tue s0n frère à coups de pilon et machette, le met dans un sac et le fait vider par un chauffeur de tricycle.

CRIME Effroyable au quartier MONGAHA / Il tue s0n frère à coups de pilon et machette, le met dans un sac et le fait vider par un chauffeur de tricycle.

0
302

1- LES FAITS

Hvrc que le samedi 28 Octobre 2023 aux environs 09 heures, s’est présenté à nous, le sieur Kouassi S K, 46 ans, Ivoirien, enseignant-chercheur à l’université de Korhogo. Ce dernier a porté à notre connaissance la découverte du corps sans vie de son frère Kouassi K E, 28 ans, ivoirien, sans emploi, dans les ravins du côté de la carrière Dao Soupkafolo de Korhogo.

Après avis du responsable du parquet de Korhogo, en compagnie du médecin légiste, le Docteur Tanoh de l’AIBF de Korhogo, des agents de la police scientifique, des sapeurs-pompiers, d’un équipage du CCDO, et des agents de la morgue du CHR de Korhogo, nous sommes rendus sur les lieux pour le constat d’usage.

Y étant, avons aperçu deux paquets composé d’un sac et un sachet noir. A l’ouverture desdits paquets ramenés en surface par l’équipage des sapeurs-pompiers, avons découvert les membres inférieurs d’un corps humain dans le sachet, sa tête, ses membres supérieurs et son tronc, dans le sac.

Il ressort que ce meurtre a été commis par son frère aîné Kabié A E , 35 ans, ivoirien, étudiant en 2ème année bâtiment, au groupe scolaire Tenin Karna de Korhogo.

Interrogé, le nommé Kabié A E, a déclaré qu’il vivait dans la même maison que son frère cadet au quartier Mongaha de Korhogo.

Cette cohabitation est devenue délétère, pour comportement irrespectueux de la part du défunt (non respect du droit d’aîné et refus de se soumettre aux règles du groupe, notamment faire la vaisselle et autres. Ainsi dans la nuit du samedi 28 octobre 2023 aux environs de 02 heures du matin, suite au refus du defunt (Kabié K E) de faire la vaisselle et de laver la douche durant la journée, il s’en est suivi une dispute qui s’est soldée par une bagarre.

Au cours de celle-ci, suite à un coup de poing reçu au visage de la part du nommé Kabié Kouassi Emmanuel,il a, en représaille, pris un pillon pour l’assommer.

Suite à ce coup mortel, il a découpé le corps sans vie de son frère cadet, en deux (02) parties à l’aide d’une machette. Ensuite, il a mis la partie inférieure dans un sachet noir et la partie supérieure dans un sac.

Au petit matin, aux environs de 06 heures, il a sollicité les services d’un conducteur de tricycle, le sieur Diallo Hamed, 18 ans, malien, dans l’intention d’aller jeter le corps dans le bas-fond, sur la route de la carrière de Dao Soupkafolo. Toutefois, ‘il n’a pas informé le conducteur du tricycle, du contenu du sac et du sachet. Une fois sur les lieux, le conducteur du tricycle, a lors du déchargement du colis, constaté que lesdits colis contenaient de la chaire humaine à cause de l’odeur du sang. C’est ainsi qu’il a alerté les riverains qui l’ont interpellé avant d’informer ses parents.

2- DISPOSITIONS PRISES

-Sur instructions du Procureur de la République, près le Tribunal de première Instance de Korhogo, le nommé Kabié A E ,a été gardé à vue au commissariat de Police de Korhogo, sous OP n° 6283 pu- kgo du 28/10/2023 à 13 heures 15 minutes, pour meurtre et recel de cadavre.

-Avons gardé également le corps sans vie du nommé Kabié K E à la morgue de Korhogo.

Une perquisition a été effectuée dans le domicile du nommé Kabié A E, où nous avons saisi le Pilon et la machette qu’il a utilisé pour commettre l’infraction.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici