Dossier:Vincent Bolloré condamné à payer plus 92 millions de F à 145 paysans camerounais

L’homme d’affaires vient d’être condamné à verser 140 000 euros à 145 paysans riverains de ses plantations destinées à produire de l’huile de palme.

0
83

140 000 euros soit 92 038 550 FCFA que devra payer l’homme d’affaires Vincent Bolloré à 145 paysans Camerounais. Selon la presse française Libération, il s’agit d’une première depuis la loi de 2017 sur le devoir de vigilance des multinationales. «C’est la première victoire concrète de plaignants depuis la loi sur le devoir de vigilance des multinationales», adoptée en 2017, plastronne Me Fiodor Rilov, avocat de riverains camerounais de plantations d’hévéas destinées à produire la très controversée huile de palme, sur 58 000 hectares. « Et ça tombe sur l’infortuné Vincent Bolloré… », a rapporté Libération.  Il faut souligner que c’est le 29 septembre 2023 qu’un juge de l’exécution des peines (JEX) de Nanterre a condamné son groupe à verser 140 000 euros aux plaignants. On lui reproche d’avoir indûment exploité ces terres destinées à la production d’huile de palme. Concrètement, la gestion par la société Bolloré de plantations de palmiers à huile dans le pays. Les plaignants, tous agriculteurs locaux, ont décrié la confiscation de leurs terres, dévastées pour laisser place aux vastes plantations de l’industriel français. Cette situation les a laissés sans moyens de subsistance et a eu un impact considérable sur leur qualité de vie.Vincent Bolloré, dont le groupe éponyme est particulièrement actif dans le secteur de l’agro-industrie en Afrique, a fait face à une série de contestations au sujet de l’exploitation des ressources naturelles du continent.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici