Yopougon: un époux jaloux détruit l’établissement scolaire de son ex-femme

0
233

Les faits:

DAME A/ ÉPOUSE C/ B/ S est directrice d’une école préscolaire à Yopougon d’où tous les papiers nécessaires sont enregistrés en son nom. Fiscalité, contrat de bail…

Étant marié à Monsieur C/ depuis plusieurs années,dame A/ a révélé plusieurs caractères pas bons de son époux, des violences sous plusieurs formes à chaque moment des négociations familiales interviennent plusieurs fois, il promettait de changer ,mais le changement n’arrivait jamais.

Ne pouvant plus supporter cette souffrance qui perdure depuis des décennies malgré la présence de trois enfants, elle décide de divorcer.

Le processus est engagé, monsieur C/ aimant toujours dame A/ décide de ruiner complètement cette dame afin de la maintenir sous sa tutelle économique,il a entrepris des démarches particulières afin de déposséder dame A/ de ses biens.

Cependant,mariés sous le régime matrimonial de séparation de bien monsieur C/ ne peut pas amputer à cette dame ses biens.

Des menaces et violences sont perpétrées sur dame A/ qui a même porté plainte contre monsieur Coulibaly à la police criminelle.

Plusieurs fois monsieur C/ s’est excusé pour ses actes, le sentiment d’une mère pensant aux enfants l’amène à toujours abandonné ses poursuites.

Le dernier acte inimaginable de monsieur C/ était la démolition de l’Établissement d’enseignement préscolaire dénommé « P/KE» sis à Yopougon suivant agrément par Arrêté N°417/MSFFE/ CAB du 31 Juillet 2015 du Ministre de la Solidarité de la Famille, de la Femme et de l’Enfant.

Cet acte a plongé les habitants du quartier cité verte dans l’émoi, personne ne pouvait penser une telle attitude humaine.

Les parents des élèves inscrits n’arrivent pas à y croire cette violence.

Dame A/ a saisi le procureur de la république pour faire valoir ses droits,le procès aura lieu en Octobre.

Comment dame A/ fera-t-elle pour cette rentrée scolaire après les inscriptions des élèves ?

Les images de la démolition et des plaintes de la dame.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici