Mohamed Bazoum, appelle les États-Unis à « restaurer l’ordre constitutionnel »

0
238

Dans une tribune publiée par le Washington Post, le président nigérien, toujours séquestré par les putschistes dirigés par le général Tiani, appelle à la mobilisation de l’ensemble de la communauté internationale et met en garde contre les conséquences « dévastatrices » du coup d’État.

Le président élu du Niger Mohamed Bazoum a prédit des « conséquences dévastatrices » dans la région si le coup d’État réussit dans son pays et appelé la communauté internationale à l’aide, les putschistes dirigés par le général Tiani promettant pour leur part une « riposte immédiate » à « toute agression ».

Mohamed Bazoum est retenu avec sa famille depuis le jour du putsch dans sa résidence présidentielle. L’électricité y a été volontairement coupée jeudi, a affirmé son parti.
Il s’est exprimé jeudi soir, dans une tribune publiée par le quotidien américain Washington Post. Il a mis en garde contre les conséquences « dévastatrices » du coup d’État pour le monde et le Sahel, qui pourrait passer, selon lui, sous l’ « influence » de la Russie par le biais du groupe paramilitaire Wagner.

« J’appelle le gouvernement américain et l’ensemble de la communauté internationale à aider à restaurer l’ordre constitutionnel », écrit-il, « à titre d’otage », dans sa première déclaration publique depuis son renversement.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici