Les clubs de football amateur du Cameroun ont appelé à la démission de Samuel Eto’o.

0
277

L’instance dirigeante du football africain, la Confédération africaine de football (CAF), a déclaré avoir reçu des déclarations écrites d’acteurs du football au Cameroun pour enquêter sur le président de la FECAFOOT, Samuel Eto’o, pour conduite inappropriée présumée.

Dans un communiqué publié le mercredi 9 août, la CAF a indiqué qu’elle examinait ces demandes sur la base et conformément à ses statuts et règlements.

L’organisme de football a déclaré que bien que les allégations soient graves à première vue, Eto’o est présumé innocent jusqu’à ce qu’un organe judiciaire approprié en décide autrement.

La CAF a ajouté qu’elle ne fera aucune autre annonce tant que les enquêtes sont en cours et ne fera de déclarations publiques qu’à la fin de la procédure.

Le mois dernier, les clubs de football amateur du Cameroun ont appelé à la démission d’Eto’o.

Les clubs ont cité de “graves irrégularités” dans l’organisation et ont exprimé des inquiétudes sur plusieurs questions, notamment les modifications du mandat du président, l’absence de publication de nouveaux statuts et l’implication d’Eto’o dans une société de paris sportifs.

Les clubs ont mis en doute la légalité de la décision d’Eto’o d’assumer un rôle d’ambassadeur auprès de la société de paris, car cela pourrait violer à la fois les règles de la FIFA et de la FECAFOOT.

La FIFA interdit strictement aux personnes liées par son code de participer à des paris, jeux de hasard, loteries ou événements ou transactions similaires liés à des matchs ou compétitions de football.

La violation de ces règles peut entraîner des amendes ou des interdictions d’activités liées au football.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici