Lagos inaugure son train urbain, pour réduire ses bouchons

Après des années de retard, les habitants de Lagos ont pu emprunter lundi le nouveau train qui traverse la mégapole nigériane, destiné à gagner du temps et à réduire un tant soit peu ses immenses embouteillages.

0
326

Le premier tronçon de 13 kilomètres de la « Ligne Bleue », ouvert lundi, a mené ses passagers de Marina, centre-ville au bord de l’océan Atlantique, jusqu’à la zone Mile 2 sur le continent, en 15 minutes et cinq gares.

« Jusqu’alors, il fallait plus d’une heure de Marina au Mile 2 ou du Mile 2 à Marina en raison de l’énorme trafic », s’est réjoui Garuba Olawale, un des « nouveaux usagers du rail ».

Le trajet complet coûte 750 nairas (environ 1 dollar), soit plus que les bus actuellement utilisés, mais permet un gain de temps considérable.

Si elle n’en est pas la capitale, Lagos est la plus grande ville du Nigeria, avec plus de 20 millions d’habitants, et sa croissance démographique pourrait en faire la plus peuplée du monde d’ici 2100, selon des estimations.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici