La FAF conteste les décisions arbitrales lors du match Algérie – Burkina Faso à la CAF

0
64

La fédération algérienne de football (FAF), dirigée par le président Walid Sadi, a pris une mesure sans précédent en déposant une réclamation formelle auprès de la Confédération africaine de football (CAF). La contestation concerne le match opposant l’Algérie au Burkina Faso, au cours duquel l’arbitrage a été remis en question en raison de plusieurs erreurs. Dans cet article, nous examinerons en détail les motifs de cette réclamation et les actions entreprises par la FAF.

Les motifs de la réclamation : Walid Sadi a confirmé la réclamation en déclarant : « Oui, c’est vrai, nous avons déposé une protestation officielle auprès de la CAF contre les décisions de l’arbitre. Il nous a privé de trois penalties. » Ces allégations sont soutenues par des documents juridiques détaillés, inclus dans une lettre transmise à la CAF. De plus, la FAF a fourni un extrait vidéo provenant de la télévision algérienne, illustrant les moments clés contestés du match.

Une réaction rapide de la FAF : Walid Sadi explique qu’il a suivi attentivement le match opposant la Mauritanie et l’Angola, en particulier dans le but de rassembler des éléments pour étayer la réclamation. Profitant de la présence du secrétaire général de la CAF, Veron Mosengo, il a eu l’occasion de discuter de la situation. La réponse positive de Mosengo a ouvert la voie à une réanalyse du match par la commission d’arbitrage de la CAF.

L’attente d’une révision : La déclaration de Walid Sadi indique clairement que la CAF a pris au sérieux la réclamation de la FAF. La demande du secrétaire général de la CAF de réexaminer le match suggère une volonté d’assurer l’équité et la transparence dans le processus d’arbitrage. Les supporters algériens et les amateurs de football en général attendent avec impatience les résultats de cette révision.

La réclamation déposée par la FAF, sous la direction de Walid Sadi, souligne l’importance accordée à l’équité et à l’intégrité dans le football. Les erreurs d’arbitrage peuvent avoir un impact significatif sur le déroulement d’un match et la FAF a pris une mesure proactive pour remédier à la situation. L’attention de la CAF à cette réclamation et la réanalyse en cours par la commission d’arbitrage suggèrent un engagement envers la justice sportive.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici