Burkina: La dengue fait plus de 214 morts depuis le 1er janvier

Une épidémie de dengue, maladie transmise par les moustiques, a fait 214 morts au Burkina Faso depuis le 1er janvier, principalement dans la capitale Ouagadougou et à Bobo-Dioulasso, deuxième ville du pays, a annoncé jeudi le gouvernement burkinabè.

0
78

Une épidémie de dengue, maladie transmise par les moustiques, a fait 214 morts au Burkina Faso depuis le 1er janvier, principalement dans la capitale Ouagadougou et à Bobo-Dioulasso, deuxième ville du pays, a annoncé jeudi le gouvernement burkinabè.

« On note que du 1er janvier au 15 octobre 2023, un total de 50.478 cas suspects (de dengue) a été notifié, dont 25.502 cas probables et 214 décès », indique le gouvernement dans un communiqué.

Il souligne que « pour la seule période du 9 au 15 octobre 2023, un nombre de 10.117 cas suspects a été notifié, dont 4.377 cas probables et 48 décès ».

« L’épidémie de dengue reste encore active avec deux épicentres que sont Ouagadougou et Bobo-Dioulasso », selon le ministre de la Santé, Robert Lucien Jean-Claude Kargougou.

Il a précisé que l’épidémie de dengue s’accompagnait de l’apparition depuis septembre d’une autre maladie également transmise par les moustiques, le chikungunya.

« Depuis le mois de septembre jusqu’à la semaine écoulée nous avons enregistré 207 cas confirmé dans notre pays », mais pas de mort, a affirmé M. Kargougou. 

« Pour répondre de façon efficace à cette situation sanitaire, un certain nombre d’actions ont été prises parmi lesquelles la gratuité des tests de dépistage rapide au niveau des structures publiques de santé », a-t-il dit.

Une campagne de pulvérisation de produits anti-moustiques a par ailleurs été lancée lancée dans les deux villes principalement touchées.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici