Au Niger, Mohamed Bazoum aurait tenté de s’évader

Le porte-parole du régime militaire au pouvoir à Niamey a rapporté que la tentative avait échoué. Dans le même temps, les premiers soldats français à avoir quitté le pays sont arrivés au Tchad voisin.

0
145

Le régime militaire arrivé au pouvoir par un coup d’État fin juillet, a affirmé que le président déchu Mohamed Bazoum, retenu prisonnier depuis le putsch, a tenté en vain « de s’évader », et que plusieurs personnes ont été arrêtées.

Le 19 octobre, « autour de 3 heures du matin », « le président déchu Mohamed Bazoum accompagné de sa famille, ses deux cuisiniers, et deux éléments de sécurité a tenté de s’évader de son lieu de détention », a déclaré le porte-parole du régime, le colonel-major Amadou Abdramane, à la télévision nationale.

Il a précisé que cette tentative avait « échoué » et que « les principaux auteurs et certains de leurs complices » avaient été arrêtés. Une enquête a également été ouverte.

Selon le colonel-major, le plan d’évasion de Mohamed Bazoum visait à d’abord l’emmener « dans une planque en périphérie de Niamey », avant d’emprunter des « hélicoptères appartenant à une puissance étrangère », sans préciser laquelle, en direction du Nigeria. Dénonçant « l’attitude irresponsable » du président déchu, il n’a pas précisé où il se trouvait actuellement.  Continuer la lecture

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici