Baky Koné exprime sa déception après la débâcle de l’équipe ivoirienne contre la Guinée équatoriale

0
147

La récente défaite de l’équipe nationale ivoirienne face à la Guinée équatoriale a laissé une marque indélébile sur les joueurs, dont l’emblématique Baky Koné. Sur la chaîne NCI, il a partagé ses pensées profondes et sa déception, mettant en lumière non seulement le résultat du match, mais également les enjeux de gestion qui ont précédé cette débâcle. Cet article explore les émotions de Baky Koné et ses réflexions sur la nécessité de changements au sein de la sélection nationale.

Les mots de Baky Koné : « C’est dur, c’est très dur de perdre comme ça. Au-delà de cette défaite, il y a tout un management derrière. Mais quand tu vas parler, des gens vont encore détourner tes propos. Mais moi, je n’ai pas peur. On a porté ce maillot, on aime notre pays. On peut perdre mais pas comme ça. Aucun mot ne pourra décrire ce que je ressens. Ça fait mal, ça fait très mal. Il y a trop de choses qui se sont passées avant cette CAN autour de cette sélection. C’est toutes ces choses qu’il faut changer. »

La déception et l’amour pour le pays : Les propos de Baky Koné révèlent une déception profonde, non seulement envers le résultat du match, mais aussi envers la gestion globale de l’équipe. Son affirmation selon laquelle « on peut perdre mais pas comme ça » souligne le désir d’une défaite honorable plutôt que d’une performance décevante. L’amour pour le maillot national et le pays est évident dans ses paroles, renforçant l’impact émotionnel de cette défaite pour les joueurs et les supporters.

La nécessité de changements : Baky Koné pointe du doigt les problèmes de gestion et les événements qui ont entouré la sélection avant la Coupe d’Afrique des Nations (CAN). Ses déclarations suggèrent la nécessité impérieuse de changements significatifs au sein de l’équipe nationale ivoirienne. Les critiques de la gestion ne sont pas simplement une réaction à la défaite, mais une invitation à réfléchir sur les processus et les décisions qui ont conduit à cette performance décevante.

La déclaration de Baky Koné sur NCI reflète la déception profonde ressentie après la défaite de l’équipe ivoirienne contre la Guinée équatoriale. Ses mots résonnent au-delà du terrain de jeu, mettant en lumière les enjeux de gestion qui nécessitent une attention immédiate. L’amour pour le pays et le maillot national est un fil conducteur dans ses propos, soulignant la nécessité de changements pour restaurer l’honneur de l’équipe nationale ivoirienne.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici