Affaire Institutrice Assassinée à Man : Retard dans la Mutation du Présumé Assassin, Enquête sur les Manquements du MENA

0
134

L’assassinat brutal d’une institutrice et de son enfant à Man a récemment mis en lumière des lacunes préoccupantes dans le système de gestion du personnel du Ministère de l’Éducation Nationale et de l’Alphabétisation (MENA) en Côte d’Ivoire. Selon des informations récentes, le présumé assassin, déclaré malade par le collège des médecins du service SMOSS du MENA, aurait dû être muté à Dabou 2 dès le début de cette rentrée scolaire, mais cette décision n’a pas été mise en œuvre, soulevant des questions sur la responsabilité du Directeur des Ressources Humaines du MENA.

Contexte de l’Affaire : Le présumé assassin, identifié comme étant un individu malade par le collège des médecins du service SMOSS (Service Médical et d’Orientation Scolaire et Sociale) du MENA, aurait dû être transféré à Dabou 2 conformément aux recommandations médicales. Cependant, malgré ces directives, aucune action n’a été entreprise par le Directeur des Ressources Humaines du MENA, soulevant des préoccupations quant à la gestion des cas médicaux au sein du ministère.

Retard dans la Mutation : Selon les informations recueillies au cours de l’enquête média, le retard dans la mutation du présumé assassin à Dabou 2 remonte au début de la rentrée scolaire. Les médecins du service SMOSS auraient clairement indiqué la nécessité de cette mutation pour des raisons de santé, mais cette décision n’a pas été mise en œuvre par le MENA.

Manquements du Directeur des Ressources Humaines : L’enquête révèle que le Directeur des Ressources Humaines du MENA n’a pas exécuté la décision des médecins, mettant en évidence des manquements dans la gestion administrative du personnel. Ce retard dans la mutation aurait pu jouer un rôle dans le maintien du présumé assassin à son poste, contribuant ainsi aux circonstances tragiques qui ont suivi.

Répercussions sur la Sécurité des Employés : L’incident souligne l’importance cruciale d’une gestion efficace des cas médicaux au sein du MENA. Le non-respect des recommandations médicales et le retard dans la mise en œuvre de telles décisions peuvent avoir des répercussions sur la sécurité des employés et de la communauté éducative dans son ensemble.

Enquête Média sur les Manquements du MENA : Cette enquête médiatique vise à mettre en lumière les manquements dans la gestion administrative et médicale du personnel au sein du MENA. Elle cherche également à sensibiliser sur l’importance de garantir la sécurité des employés et à appeler à une réforme dans la manière dont de telles décisions sont traitées.

L’affaire de l’institutrice assassinée à Man met en lumière des lacunes inquiétantes dans la gestion du personnel au MENA, en particulier en ce qui concerne les cas médicaux. L’enquête média révèle un retard dans la mutation du présumé assassin, soulignant la nécessité d’une révision des procédures administratives pour assurer la sécurité des employés. Il est impératif que le MENA prenne des mesures immédiates pour remédier à ces manquements et garantir la sécurité de son personnel.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici