Abdourahamane Tchiani prend les rênes du Niger

0
222

Le général Abdourahamane Tchiani a lu vendredi un communiqué à la télévision nationale du Nigeren tant que « président du Conseil national pour la sauvegarde de la patrie », la junte qui a renversé le président élu Mohamed Bazoum.

Le nouvel homme fort du pays était le chef de la garde présidentielle depuis 2011. Il a justifié son putsch par « la dégradation de la situation sécuritaire » au Niger, confronté aux attaques djihadistes.

Le général Abdourahamane Tchiani a estimé que sous le président déchu Mohamed Bazoum, il y avait « le discours politique » qui voulait faire croire que « tout va bien », alors qu’il y a « la dure réalité avec son lot de morts, de déplacés, d’humiliation et de frustration ».

Selon lui, « l’approche sécuritaire actuelle n’a pas permis de sécuriser le pays en dépit de lourds sacrifices consentis par les Nigériens et le soutien appréciable et apprécié de nos partenaires extérieurs ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici