Le général Ouassenan Koné rend l’âme une semaine après la mort du président Bédié

0
322

Hécatombe au PDCI-RDA ! Alors que les militants n’ont pas encore fini de pleurer l’ex-président Henri Konan Bédié, une mauvaise nouvelle s’abat sur le parti crée par Félix Houphouët-Boigny. Le Général Ouassénan Koné, l’un des vice-présidents du PDCI a rendu l’âme.

Le Général Ouassénan Koné, vice-président du PDCI n’est plus. C’est la terrible nouvelle qu’apprennent les militants du PDCI, une semaine après le décès subit du président Henri Konan Bédié. Ouassénan Koné est mort dans une clinique à Abidjan, selon les premières informations disponibles. Rien ne filtre encore sur les causes de ce décès. Les militants sont encore sous le choc et ne comprennent certainement pas ce qui arrive à leurs cadres.

Le Général Ouassénan Koné est l’un des derniers dinosaures de la politique ivoirienne. Il a connu presque tous les postes au PDCI-RDA. Gaston Ouassénan Koné occupera successivement les postes de Secrétaire d’État à l’Intérieur en 1974 et de Ministre de la Sécurité en 1977. Le Président Henri Konan Bédié lui confiera également le poste de Ministre de la Sécurité, dans le Gouvernement Kablan Duncan en 1993.

Ouassenan Koné fut aussi ambassadeur de Côte d’Ivoire en Argentine, au Chili et en Uruguay. Ouassénan Koné, ministre de la sécurité, ils sont encore nostalgiques de cette époque des Ivoiriens qui n’en finissent pas d’en parler. Avant de rentrer en politique, Ouassénan Koné a d’abord fait carrière au sein de la gendarmerie nationale dont il fut le Commandant Supérieur dès 1964.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici