Décès d’Issiaka Diaby, Président du CVCI en Côte d’Ivoire : Inhumation prévue le 26 janvier 2024

0
71

La Côte d’Ivoire est en deuil suite au décès d’Issiaka Diaby, Président du Collectif des victimes en Côte d’Ivoire (CVCI). Survenu mardi au Centre hospitalier universitaire (CHU) d’Angré, dans l’Est d’Abidjan, des suites d’un mal de jambe, cet événement tragique marque la perte d’un leader engagé. La famille a officiellement annoncé que l’inhumation aura lieu le vendredi 26 janvier 2024, selon un communiqué du média Top News Africa.

Issiaka Diaby a joué un rôle crucial en tant que président du CVCI, œuvrant sans relâche pour les droits des victimes en Côte d’Ivoire. Son décès laisse un vide dans la lutte pour la justice et la reconnaissance des souffrances endurées par de nombreuses personnes.

Le mal de jambe, qui a ultimement conduit au décès d’Issiaka Diaby, souligne les défis auxquels sont confrontés les individus, même les plus engagés, dans leur quête pour la justice. Son passage à l’hôpital d’Angré, situé dans l’Est d’Abidjan, a été marqué par des efforts acharnés du personnel médical, mais malheureusement, il n’a pas survécu.

La famille d’Issiaka Diaby a annoncé que la cérémonie d’inhumation est prévue pour le vendredi 26 janvier 2024. Cet événement rassemblera probablement des membres de la société civile, des militants des droits de l’homme, des amis et des proches, venus rendre hommage à un homme qui a consacré sa vie à la défense des droits des victimes.

Alors que la Côte d’Ivoire pleure la perte d’Issiaka Diaby, il est crucial de souligner l’héritage qu’il laisse derrière lui. Le CVCI, qu’il a dirigé avec dévouement, est appelé à poursuivre son travail en son honneur, continuant la lutte pour la justice et la reconnaissance des droits des victimes.

Le décès d’Issiaka Diaby représente une perte significative pour la Côte d’Ivoire et la cause des droits de l’homme. Alors que sa famille se prépare à lui rendre un dernier hommage lors de l’inhumation prévue le 26 janvier 2024, la communauté espère que son héritage perdurera à travers les efforts continus du CVCI et d’autres défenseurs des droits de l’homme.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici