EUDOXIE YAO : « j’ai mal jusqu’aux larmes, quand je vois mes frères Ivoiriens traiter mon mari Grand P de Génie ou d’étranger … Grand P est mon mari. C’est moi qui l’ai choisi. C’est mon corps. Je fais de ça ce que je veux. Vous n’êtes pas obligés de me suivre. Je ne supporte pas qu’on traite Grand P de sous homme. C’est Dieu qui nous a créé… Fichez nous la paix … »

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici