Immédiatement après l’émancipation, il y avait 4 047 millionnaires aux États-Unis – et six d’entre eux étaient afro-américains. Entre 1830 et 1927, alors que la dernière génération de Noirs nés en esclavage arrivait à maturité, un petit groupe d’hommes et de femmes industrieux, tenaces et audacieux a innové pour atteindre les plus hauts niveaux de réussite financière.

Beaucoup de personnes pensent que Michael Jordan, Bob Johnson et Oprah Winfrey ont été les premiers Noirs à générer un revenu à sept chiffres, mais ce n’est pas vrai!

Bien avant leur naissance, ces six hommes et femmes afro-américains ont en fait été les premiers pionniers à devenir millionnaires:

# 1 – Mary Ellen Pleasant: qui a utilisé sa richesse  pour faire avancer la cause de l’abolitionniste John Brown;

# 2 – Robert Reed Church: qui est devenu le plus grand propriétaire foncier du Tennessee;

# 3 – Hannah Elias: la maîtresse d’un millionnaire de New York, qui a utilisé la terre que son amant lui a donnée pour construire un empire à Harlem;

# 4 – Annie Turnbo-Malone: ​​une chimiste orpheline et autodidacte qui a développé la première marque nationale de produits capillaires;

# 5 – Madame C. J Walker: Ancienne employée d’Annie Turnbo-Malone, qui a gagné le surnom de «première femme millionnaire noire» en Amérique;

# 6 – O. W. Gurley: le visionnaire qui a favorisé des décennies de prospérité et de richesse pour les Noirs avec la création de la Tulsa’s Black Wall Street

Cependant, presque toutes ces personnalités inoubliables ont souvent été attaquées, diabolisées et / ou escroquées.

Source: Alexandre Tano Kan Koffi

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici