Le mandat d’arrêt international dont Rokia Traoré fait l’objet, a été émis en fin d’année dernière par la justice belge pour « enlèvement, séquestration et prise d’otage ». Les faits concernent la fille que Rokia Traoré a eue avec son ex-compagnon belge, Jans Goosens.

Le tribunal de première instance de Bruxelles a donné la garde exclusive de l’enfant à son père, une décision dont la chanteuse malienne a fait appel.

Ce mardi, elle arrivait donc de Bamako pour se rendre en Belgique où elle devait justement assister à son audience auprès de la cour d’appel de Bruxelles. Elle a finalement été arrêtée lors de son escale à Paris, selon son avocat, Maître Kenneth Feliho.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici