Je continue de me réjouir que le Président de la République ait annoncé qu’il ne sera pas candidat. Et je voudrais lui adresser mes remerciements. Oui, même quand quelqu’un vous doit, on se réjouit et on lui dit merci le jour où il honore son engagement. Surtout que dans le cas d’espèce, notre Président avait ces derniers temps une interprétation très personnelle de notre constitution.

Maintenant, les émotions passées, je prends clairement conscience que la lutte doit continuer. Pacifiquement, mais elle doit continuer. Nous avons gagné une bataille mais pas la guerre. En effet, certains passages du discours ont trahi le Président de la République. Un, sa volonté de transmettre ou de transférer le pouvoir à quelqu’un qui a appris à ses côtés, comme lui l’a fait aux cotés du Président Félix Houphouet Boigny.
C’est à dire son Premier Ministre Gon. Comment va t’il s’y prendre, puisque Gon, le Prince du rattrapage ne peut pas remporter une élection nationale en Côte d’Ivoire? Ensuite, il propose aux parlementaires de proroger leur mandat en cas de non tenue de leur élection. Oui, mais pourquoi les élections locales ne se tiendraient pas alors que l’élection présidentielle s’est tenue?

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici