GABRIEL TIACOH, UN ATHLÈTE PAS COMME LES AUTRES

0
58

A 17ans, Gabriel Tiacoh rafla tous les titres du championnat de France junior et espoir. Ses résultats sportifs allaient de pair avec ses résultats scolaires. D’ailleurs il obtiendra brillamment son baccalauréat et s’inscrira ensuite à l’université de Paris-Nord en sciences économiques.
Après sa sélection nationale en 1982, il participa à son premier championnat d’Afrique au Caire, puis se rendit aux Etats-Unis en 1983.
A l’université de Pullman aux Etats-Unis grâce à M. Haroun Charles, ex-secrétaire général de la Fédération Ivoirienne d’Athlétisme, TIACOH reçut le soutien d’un superbe coach du nom de John CHAPLIN, entraineur en chef des « Cougars » l’équipe d’athlétisme de cette université.
En 1984, il remporta le championnat d’Afrique à Rabat au Maroc et devint le premier médaillé olympique de Côte d’Ivoire en août au 23ème jeu olympique de Los Angeles avec sa deuxième brillante place aux 400 mètres en battant le record d’Afrique. Il reçut après Los Angeles un accueil triomphal sans précédent au pays.
Loin de dormir sur ses lauriers, en 1986 TIACOH fut sacré numéro un mondial de l’année sur 400 mètres avec la meilleure performance mondiale en 44’’30 et le meilleur temps au niveau de la mer. TIACOH réalisa huit (08) courses en moins de 45’’. Ce fut certainement une grande première dans les annales de l’athlétisme mondiale tout juste avant celui de l’Américain Michael Johnson.
Après deux années de passage à vide (1987-1988) il revint sur la scène mondiale en 1989 en remportant le championnat d’Afrique au Nigéria et les premiers jeux de la francophonie au Maroc. Il termina la saison avec deux médailles à la coupe du monde d’athlétisme à Barcelone.
TIACOH fit sensation en remportant plus de 14 grands prix de l’IAAF entre 1986 et 1989.
TIACOH réalisa tous ces exploits dans un esprit de droiture et d’humilité.
Très généreux, très accueillant et soucieux des autres, TIACOH fut nommé par la famille mondiale de l’athlétisme comme le délégué des athlètes au comité exécutif du l’IAAF (Association des Fédérations Internationales d’Athlétisme).

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici