Le Port Autonome d’Abidjan est de plus en plus attractif. Le Ministre des Transports Amadou KONE a procédé, ce jeudi 16 janvier 2020, à la pose de la première des travaux de construction du terminal céréalier du port d’Abidjan. C’était en présence de son collègue Ministre de l’Agriculture et du Développement Rural, Kobenan Kouassi ADJOUMANI, du Secrétaire d’Etat chargé des Affaires Maritimes, Philippe LEGRE et de l’Ambassadeur de la république du Japon en Côte d’Ivoire, Son Excellence Hideaki KURAMITSU.

L’image contient peut-être : 9 personnes, personnes souriantes, personnes debout et costume


Selon le Ministre Amadou KONE, la réalisation de ce terminal va permettre de lutter contre l’insécurité alimentaire qui menace de plus en plus la sous-région ouest africaine. Cela, dans la mesure où les céréales constituent pour les populations ivoiriennes et celles de toute la sous-région, des produits de première nécessité. « Ce projet est important à divers titres. D’abord, dans le cadre de la sécurité alimentaire, car s’il y a une prochaine guerre qui nous attend, c’est bien celle de la lutte contre la faim dans nos pays. Aussi, ce projet permet de contribuer à la compétitivité et au positionnement du port d’Abidjan comme infrastructure majeure capable de procurer des emplois », a expliqué le Ministre des Transports.
Inscrit dans le cadre de la coopération avec le Japon (JICA), les travaux de ce projet, d’un coût global de 59.967.439.697 FCFA, vont durer 26 mois. Il s’agira de construire 700 ml de quai en palplanches tubulaires dont 450 ml à 14 m de tirant d’eau et 250 ml à 13 m de tirant d’eau. Ce qui va permettre de recevoir des grands navires transportant plus de 40 mille tonnes de vracs alimentaires. Ce projet va également permettre de réaliser 9 hectares de terre-plein remblayés pour une plateforme logistique moderne et équipée d’engins de manutention.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici