Dans son rapport sur les perspectives de l’économie mondiale publié ce début janvier, la Banque mondiale a présenté ses prévisions de croissance de l’année en cours.
Au niveau de la région subsaharienne la prévision de hausse du PIB a été légèrement revue à la baisse à 2,9% dans un environnement marqué par des incertitudes aussi bien au plan local qu’international.

Une dizaine de pays de la région devraient sortir du lot avec des prévisions de croissance au-delà de 6% en 2020 d’après l’institution. Economie la plus dynamique d’Afrique subsaharienne en 2019 avec une croissance de 9%, l’Ethiopie devrait être supplantée par le Rwanda dont le PIB est attendu à 8,1% après 8,5% l’année dernière.

La Côte d’Ivoire se situera au second rang des économies les plus performantes de l’année suivie par le Sénégal et le Ghana, puis le Bénin en 4ème position. Voir tableau.

D’autres pays de la zone UEMOA comme le Burkina et le Niger devraient atteindre 6% de croissance cette année.

Dans le bas du classement des performances économiques de l’année, l’on retrouve la Guinée équatoriale, un pays pétrolier en crise dont la croissance est attendue à -2,3% après -4,3% en 2019. Le pays est suivi par le Soudan -1,4%.

L’Afrique du Sud devrait se contenter d’une croissance atone, +0,9%, un peu moins que l’Angola (+1,5%), tandis que la Banque mondiale prévoit une hausse du PIB de 2,1% au Nigéria, après 2% en 2019.

( Banque Mondiale).

Dans son rapport sur les perspectives de l’économie mondiale publié ce début janvier, la Banque mondiale a présenté ses prévisions de croissance de l’année en cours.
Au niveau de la région subsaharienne la prévision de hausse du PIB a été légèrement revue à la baisse à 2,9% dans un environnement marqué par des incertitudes aussi bien au plan local qu’international.

Une dizaine de pays de la région devraient sortir du lot avec des prévisions de croissance au-delà de 6% en 2020 d’après l’institution. Economie la plus dynamique d’Afrique subsaharienne en 2019 avec une croissance de 9%, l’Ethiopie devrait être supplantée par le Rwanda dont le PIB est attendu à 8,1% après 8,5% l’année dernière.

La Côte d’Ivoire se situera au second rang des économies les plus performantes de l’année suivie par le Sénégal et le Ghana, puis le Bénin en 4ème position. Voir tableau.

D’autres pays de la zone UEMOA comme le Burkina et le Niger devraient atteindre 6% de croissance cette année.

Dans le bas du classement des performances économiques de l’année, l’on retrouve la Guinée équatoriale, un pays pétrolier en crise dont la croissance est attendue à -2,3% après -4,3% en 2019. Le pays est suivi par le Soudan -1,4%.

L’Afrique du Sud devrait se contenter d’une croissance atone, +0,9%, un peu moins que l’Angola (+1,5%), tandis que la Banque mondiale prévoit une hausse du PIB de 2,1% au Nigéria, après 2% en 2019.

( Banque Mondiale).

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici