Sur la fin des années 80, on assiste à une révolution du transport de masse, de la capitale Abidjan aise, vers les villes de l’intérieur et vice versa. Ce mouvement, est mené par un grand homme qui fut député de Bouake et qui s’appelle N’ZIKAN. Tous nos hommages au passage à cet homme et digne citoyen qui en faisant du commerce, soulageait les populations par son business florissant.
Une flotte de cars rutilant, aux teintes orange et violet, mélange harmonieux qui se fond dans le paysage Bouakeen d’abord. Car la base, sera par la deuxième ville du pays. Avec pignon sur rue. Une gare située au quartier koko et aux airs des auvents occidentaux. Une gare proprette et entretenue. De là, l’activité se développe et des liaisons sont créés depuis Bouake vers Daloa, Issia. San-Pedro. Aujourd’hui, plus de 30 ans après, la flotte N’ZIKAN couvre presque toute l’étendue du territoire national ivoirien. 🇨🇮
Son concurrent direct, va être STIF qui opté pour du bleu et blanc. La dynastie des Diaby avec son patriarche Nifa vient de Daloa et fait fureur.
On n’oublie pas du côté de Korhogo le. Grand KASSOUM Coulibaly.

De ces trois goleadors, quelques moyens entrepreneur de ce secteur florissant vont s’y mettre. C’est le boom des car de près de 50,60,75 places. La Côte-d’Ivoire se renouvelait.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici