Dans la nuit du 7 au 8 janvier, une base abritant des militaires américains en Irak a été visée par des roquettes, attaque que la partie iranienne n’a pas tardé à revendiquer. Le Pentagone a confirmé la frappe, précisant que plus de 12 missiles balistiques avaient visé des sites abritant de militaires américains et ceux de la coalition.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici