« Depuis 2012, seuls 20 pays, dont l’Estonie et la Côte d’Ivoire, ont considérablement amélioré leur score. Ces performances sont reconnues par le Millenium Challenge Corporation. Nous avons gagné 8 points et nous sommes passé de la 136e place en 2013 à la 105e place et non à la 106e place en 2018. La Côte d’Ivoire n’a donc pas un niveau alarmiste en ce qui concerne la corruption », a rassuré Bakari Traoré.


Selon lui, la Côte d’Ivoire avec un taux de 40%, se situe juste après les sept pays ayant réalisé les meilleurs scores. Et qui sont : la Tanzanie 10%, le Burkina Faso 28%, la Gambie 32%, le Ghana 33%, le Bénin 34%, le Cap Vert 39%, le Lesotho 39%.

Aucune description de photo disponible.



« Si l’on prend l’intégralité des 35 pays dans lesquels les enquêtes ont été menées, la Côte d’Ivoire se situe à la 8e position et à la 1ère par rapport à tous les autres pays qui ne figurent pas sur la liste des 7 meilleurs.

A la question « Pensez-vous que le niveau de la corruption s’est accru dans votre pays au cours des douze derniers mois ? » posée par Afrobarometer pour son enquête en 2019, 40% des personnes interrogées estiment que le niveau de la corruption a augmenté. Et par déduction, ce sont 60% qui estiment que le niveau de la corruption n’a pas augmenté. « Si l’on se réfère aux rapports de 2016 à 2018 de Afrobarometer et aux données de 2019, on constate que ce taux est stable, c’est-à-dire qu’il est toujours de 40% depuis 2016 », a conclu Bakari Traoré.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici