Le groupe Dangote s’est engagé à transformer le Nigéria d’un pays importateur de riz en un grand exportateur de l’aliment de base.

Le groupe a déclaré que ses rizières de 150 000 hectares situées dans les États de Jigawa, Kano, Kebbi, Nasarawa, Niger, Sokoto et Zamfara, ainsi que 10 moulins à riz établis dans différentes régions du pays fourniraient un million de tonnes de riz par an.

Aucune description de photo disponible.

Cela a été révélé par le directeur exécutif du groupe Dangote, Kunt Ulvmoen, lorsqu’il s’est entretenu avec des capitaines du commerce et de l’industrie lors de la journée spéciale de Dangote, à l’occasion de la 33ème foire commerciale internationale de Lagos.

Aucune description de photo disponible.

Selon M. Ulvmoen, le groupe était connu pour être le numéro un dans le secteur du riz au Nigéria jusqu’à ce qu’il prenne la décision de mettre fin à tout commerce de produits de base qui n’apporterait pas de valeur ajoutée locale.

Aucune description de photo disponible.

Néanmoins, les consommateurs réclamaient toujours le riz Dangote plusieurs années après la décision du groupe de mettre fin à l’importation de riz, a-t-il déclaré.

“Alors que faisons-nous? Nous entrons dans la culture et la transformation du riz et visons une production annuelle d’un million de tonnes.

L’image contient peut-être : 2 personnes, personnes souriantes, personnes debout

«Nous sommes déjà actifs dans les fermes. Nous avons déjà du riz paddy dans certains silos. Nous mettons également au défi d’autres personnes de faire ce que nous sommes en train de faire pour faire du riz un produit exportable au Nigéria », a ajouté Ulvmoen.

«Ce qui est très important au Nigeria, c’est le gaz. Il y a tellement de gaz dans le champ pétrolifère qui est encore brûlé. Mais ce gaz est très important pour la production d’énergie dans le pays. Et nous voulons nous assurer qu’il y a du gaz dans le pipeline. Le Nigéria doit utiliser toutes les ressources naturelles, en particulier le pétrole et le gaz.

«Nous avons notre raffinerie de sucre à Apapa d’une capacité de 1,4 million de tonnes par an. Mais nous voulons aussi réduire les importations de sucre brut. Nous améliorons donc notre plantation de canne à sucre. Nous voulons que le Nigéria soit aussi indépendant que possible de l’importation de sucre », a-t-il déclaré.

Aucune description de photo disponible.

«Nous créons des emplois. Si vous voulez réduire les enlèvements ou l’extrémisme, vous devez créer des emplois. Personne ne veut faire cela s’il peut l’éviter », a-t-il ajouté.

En outre, il a déclaré que Dangote avait une capacité installée de 29 millions de tonnes pour la production de ciment.

La directrice exécutive du groupe, Halima Aliko Dangote, a également déclaré que la société reconnaissait que son partenariat avec LCCI, qui, a-t-elle dit, s’est développé au fil des ans.

«Le lien est encore plus significatif que l’un des siens, M. Knut Ulvmoen est l’un des vice-présidents de la Chambre. Il a été un membre très actif de la Chambre », a déclaré Mme Halima.

Le président de la LCCI, Babatunde Paul Ruwase, a décrit le groupe Dangote comme un catalyseur essentiel pour la connexion des entreprises en Afrique.

“Il n’y a pas de maison au Nigeria qui manque d’un produit Dangote qui soit vraiment essentiel à notre vie quotidienne.”

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici