Ayant quitté Yopougon Sideci pour se rendre à la gare nord à Adjamé, un bus de la ligne 43 marque un arrêt à Yopougon Sicogi Lavage pour prendre des passagers. Nous sommes aux environs de 6h45, ce lundi 4 novembre. Le bus est bondé. N’empêche. Des personnes sont quand même à la lutte pour l’emprunter. Dans ces conditions, les corps ne peuvent que se toucher.

Une fois à l’intérieur du bus, en voulant acheter son titre de transport, une étudiante découvre que son sac est ouvert et qu’elle vient de perdre la somme de 100 000 F Cfa, en plus de son smartphone. Rapidement, elle donne l’alerte du vol et identifie un jeune comme étant son voleur. Elle l’avait vu poser la main sur son sac lors de la lutte pour avoir accès au bus.
Dans la foulée, une commerçante se plaint de la perte de son téléphone portable. Les deux dames saisissent le jeune homme au collet, lui intiment l’ordre de restituer les biens volés. Le bus est immobilisé. Le jeune homme, les dames et des passagers descendent pour procéder à la fouille de celui qui est soupçonné comme étant le voleur. Cela s’avère positif. Le suspect avait camouflé l’argent et les téléphones dans l’une des trois culottes qu’il avait porté. Les téléphones et l’argent sont restitués aux victimes.
Mais pendant que les deux dames et d’autres personnes se sont mises à bastonner le voleur, en le conduisant au commissariat du 16ème arrondissement de Yopougon, un autre individu, cette fois-ci non identifié, a à nouveau volé le téléphone de la commerçante.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici