Incroyable mais vrai. La délégation ivoirienne engagée dans la compétition de cyclisme, le Tour du Faso, a été victime d’une diarrhée collective. Les coureurs ivoiriens qui ont consommé de la viande (visiblement pas adaptée à la consommation) ont été obligés de signer un forfait pour la contre-montre.

Cette information a été rendue publique par le président de la Fédération Ivoirienne de Cyclisme (FIC). Selon M. Allah Kouamé, la délégation ivoirienne du Tour du Faso a été victime d’une diarrhée collective. Pour cause, les Ivoiriens ont consommé de la viande qui n’étaient sûrement pas adaptée à la consommation, en se rendant au Burkina Faso.

« Hassan Yobouet (l’entraîneur de l’équipe nationale ivoirienne de cyclisme) m’a appelé pour me faire cas de la situation de son effectif. Il m’a informé de la diarrhée collective dont ils sont tous victimes, due au fait d’avoir mangé de la viande braisée sur la route du Burkina Faso. Le coach se dit très atteint par ce mal, mais il a voulu me rassurer sur la suite des événements », a déclaré président de la FIC que nous avons joint par téléphone.

Cette situation n’est pas faite pour arranger les choses de la délégation ivoirienne engagée dans le Tour du Faso, l’une des plus grandes compétitions de cyclisme en Afrique. En effet, à cause de cette diarrhée collective, Issiaka Cissé, le meilleur coureur ivoirien, n’a pas pu participer à la contre-montre du vendredi 25 octobre, au pays des hommes intègres.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici