La Ministre Bakayoko-Ly Ramata a apporté le soutien du gouvernement et de la Première dame, Dominique Ouattara, à la famille d’une jeune fille de 16 ans victime de viol collectif dans la localité d’Aboudé Mandéké, à 45 km du chef-lieu de département d’Agboville.

La ministre de la Femme de la Famille et de l’Enfant était au chevet de la jeune fille avec une forte délégation d’autorités administratives dont le Préfet et les directeurs régionaux de la Famille et de la Santé. Des dons en vivres et en non-vivres ont été apportés à la famille de la victime avant d’interpeller toutes les familles ivoiriennes à plus de vigilance dans la protection des enfants.

« La protection des enfants doit être l’affaire de tous. Tout le monde doit contribuer à la lutte contre les violences faites aux enfants. C’est pourquoi nous encourageons toutes les ONG et personnes de bonne volonté qui luttent contre ce phénomène à redoubler d’effort et à ne pas baisser les bras, car tout ce que le gouvernement entreprend, c’est à eux. Il n’y a pas d’avenir sans enfants. Protégeons-les. ! Ce combat, c’est ensemble que nous pouvons le gagner », a indiqué l’émissaire du gouvernement avant de réitérer la fermeté de l’État face à de telles actions criminelles.

Source: Abidjan.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici