C’est une affaire, à relent triste et inquiétante, qui secoue actuellement la ville de Bouaké, capitale de la région du Gbêkê. Depuis la soirée du jeudi 18 novembre, la ville est sous le choc de la disparition soudaine de K. A. Marie-Josée, étudiante en licence 2 de communication à l’université Alassane Ouattara de Bouaké Contactée par une responsable de la structure la “Ligue”, œuvrant dans le secteur de la défense des droits de la femme, la famille de l’étudiante a tenu à expliquer les circonstances de sa disparition. Les Faits” K. A. Marie Josée vit avec sa famille à Bouake plus précisément au quartier Broukro après le Terminus. Depuis 2018, Marie-Josée apprend un petit métier qui est la fabrication des colliers en perles, une activité qui lui permet de prendre soin d’elle. Après son boulot Marie-Josée se fait toujours accompagner par son patron au niveau du “feu de la madone” de quartier N’Gattakro pour lui permettre d’emprunter un moto-taxi pour regagner son domicile.

Le 18 Novembre 2021 aux environs de 19 heures, Marie-Josée a terminé son travail et il est temps pour elle de rentrer à la maison. Comme d’habitude, elle se fait une fois de plus accompagner par son patron au “feu de la madone” . Une fois là, elle emprunte alors un moto-taxi pour regagner son domicile. Mais dommage!! nous ne reverrons plus Marie-Josée jusqu’à ce jour. Dès le lendemain, 19 novembre 2021, des investigations sont menées et le chauffeur de la moto a été interpellé, sur son corps se trouvaient des blessures et des morsures récentes, ce qui paraissait étrange. Ce dernier a été conduit à la gendarmerie pour être questionné au sujet de la disparition de Marie-Josée. Ce dernier reconnaît avoir transporté Marie Josée la veille et il ajoute les propos suivants :”j’étais presque proche de son domicile quand 3 clients m’ont arrêté.

Marie Josée a donc proposé de descendre afin que je ne perde pas les 3 clients. Mais lorsque je démarrais la moto, j’ai aperçu Marie-Josée monter dans une voiture de type BMW”. Des avis de recherches ont été déposés de nous pousse à interpeller les autorités de la ville de Bouaké de bien vouloir mettre toute leur énergie énergétique action pour retrouver l’étudiante.

Nous prions toute personne l’ayant aperçue de contacter la famille aux numéros suivants : (+225) 07 08 18 17 25(+225) 07 08 21 90 62(+225) 07 77 29 34 20(+225) 07 48 31 69 59.

(le visage de l’étudiante Marie Josée est flouté pour des restrictions dues aux droits à l’image).

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici