LAURENT GBAGBO : “Pourquoi il y a les prisonniers militaires dans notre pays aujourd’hui ? Dix ans après la crise ? Pourquoi ? Je ne peux pas accepter ça. Je n’accepte pas ce que je ne comprends pas .Or ça je ne comprends pas. Je suis venu, j’ai plaidé, on ne m’a pas assez entendus. Je vais continuer à plaider jusqu’à ce qu’on m’entende. Parce que si nous continuons sur cette lancée, on n’aura plus d’armée. Parce qu’un militaire est fait pour obéir aux ordres de la hiérarchie qui est civil et politique. Que les militaires se mettent à la disposition du civil politique, ça c’est depuis l’antiquité et c’est cette règle qui prévaut. Donc le militaire qui est là, qui répond aux ordres du civil, tu arrêtes le civil, mais ça suffit. Mais tu arrêtes le militaire dont le rôle est d’obéir, ça ne signifie plus rien. Tu libères le civil et le militaire reste là-bas, pourquoi ? C’est pourquoi, il faut que le droit soit clairement connu par ceux qui doivent gouverner. Et ceux qui doivent gouverner doivent savoir comment est ce que l’application du droit peut impacter la vie de citoyens. Moi je suis militaire, on m’a donné l’ordre de barrer la ville d’adzopé pour empêcher les rebelles, je fais ça et on m’arrête. Mais pourquoi vous m’arrêtez ? On m’a donné un ordre, j’ai obéi. Allez arrêter celui qui m’a donné l’ordre. Mais vous, vous l’arrêtez, il est libéré et mois je suis en prison. On n’aura plus d’armées si on continue comme ça. Cela n’est pas une bonne chose pour l’Etat de Côte d’Ivoire. “

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici