JOURNALISTE :
“Le président Alassane Ouattara avait déclaré à France24 et à Rfi juste avant l’élection présidentielle d’octobre 2020 dernier, lors d’un entretien où il avait affirmé qu’il était favorable à une limite d’âge des candidats (…)
Est-ce que vous êtes favorable à cette limite d’âge ? Est-ce qu’il est temps, en d’autres termes que les vieux loups de la politique ivoirienne prennent leur retraite pour faire place à la nouvelle garde, à la nouvelle génération, à vous par exemple ?”

#CHARLES_BLÉ_GOUDÉ :
“Laissons le temps faire les choses, laissons les circonstances décider de ce qui va se passer. On peut prendre une loi, d’accord, mais une loi doit être impersonnelle.

Je ne peux pas m’associer à une loi qui vise des personnes. Qu’est ce que cette loi peut apporter positivement aux changements politiques en Côte d’Ivoire pour que notre pays puisse embrasser et inventer l’avenir de nouveau ?

Ce qui est important pour moi, c’est ce consensus national que les ivoiriens doivent se donner eux-mêmes pour pouvoir être à la hauteur de cette concurrence mondiale pour que la Côte d’Ivoire prenne sa place dans le concert des nations.

Le reste, ce sont de petits débats de personnes et c’est ce qui nous a amené dans la situation dans laquelle nous sommes aujourd’hui. Parce que le voir ainsi, exclure les vieux loups, d’abord c’est une expression que je n’aime pas et je ne peux pas m’associer à ça.

Le jour où moi, je déciderai d’être candidat à l’élection de la présidence de la Côte d’Ivoire, je n’hésiterai pas du tout, sans tenir compte de tout cela.

Parce que j’estimerai que je suis prêt et que j’ai un projet, j’ai une offre politique pour mon pays. Voilà ce qui compte. Ce n’est pas une question de vieux loup ou de jeune loup. On peut être jeune dans la tête tout comme on peut être vieux dans la tête.
Il y a l’âge biologique et il y a aussi l’âge intellectuel.”

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici