Le ciel est en train de tomber petit à petit sur certains anciens dirigeants de la FIF. Parmi eux, Sam Etiassé, le sulfureux préfet hors grade, chassé récemment de la Maison de verre. Il est poursuivi ainsi que le cabinet Ram Audit et l’expert-comptable, Tiémele Koffi, pour faux et usage de faux. La plainte déposée par des clubs ivoiriens contre l’ancien Directeur exécutif au pénal aura donc une suite. Hier, une note de la Cour suprême, dont nous avons eu connaissance, faisait état de ce que Etiassé pouvait bel et bien être jugé, lui qui avait argumenté qu’en tant qu’ancien fonctionnaire, il disposait de l’immunité du corps préfectoral. Que nenni ! Il est accusé de faux et usage de faux documents ainsi que de détournement, en complicité avec Ram Audit, un des cabinets d’expertise de la place, qui avait certifié des comptes de la FIF alors qu’ils comportaient d’énormes trous. Mieux, Me Tiémele, cité également, avait, en son temps, pris son propre cabinet pour faire un faux boulot pour le Comex sortant. Ce qui est contraire à la loi. Un expert- comptable ne peut éplucher les comptes d’une association avec son cabinet personnel en tant que commissaire aux comptes. Cela est aux antipodes des règles de bonne gouvernance. Après ces deux, le tribunal pénal entend , selon nos infos, poursuivre les grosses têtes du comité exécutif sortant. Sidy Diallo ayant été rappelé à Dieu, devinez qui sera bientôt devant les juges… Pour Etiassé, la prison n’est pas loin. Pour les prochains à comparaître également.
Au suivant !

Sanh Séverin

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici