ISSIAKA DIABY( président des victimes de Côte d’IVoire): ” Ce n’est pas normal. La CPI vient de montrer son inefficacité à lutter contre l’impunité. Cette décision est favorable au regain de violence et aux crimes de masse dans notre pays. 3000 morts et il n’y a pas de coupable. C’est quand même grave pour cette institution qui a travaillé pendant 8 ans et qui n’a pas été capable de mettre un nom et un visage sur ces victimes. En tout cas, nous n’allons pas laisser faire. Nous allons rencontrer les victimes dans les 48 heures à venir pour apaiser leur cœur et atténuer leur souffrance. Après quoi, nous allons initier des actions”

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici