Un extrait de l’interview du Président Gbagbo.

Question (TV5) : Depuis l’annonce de la candidature d’alassane Ouattara pour la Présidentielle du 31 Octobre, pour briguer un troisième mandat, la Côte d’Ivoire connaît une crise pré-electotale, qui a fait d’ailleurs déjà plusieurs victimes à Abidjan et dans Plusieurs villes de l’intérieur, est ce que vous comprenez la colère des anti troisième mandat ?

GBAGBO Laurent : Oui. Oui. Je la comprends et la partage. Je pense que l’un des problèmes politiques en Afrique, c’est que on écrit des textes transitoires. On écrit dans la constitution que le nombre de Mandat est limité à deux. Pourquoi on veut faire un troisième mandat ? Il faut qu’on respecte ce qu’on écrit. Il faut qu’on respecte ce qu’on dit. Dès l’instant où dans une société, des textes de lois et la constitution qui est la loi suprême, les textes de lois disent une chose, il faut qu’on s’y conforme.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici