Nous sommes à quelques jours du scrutin présidentiel du samedi 31 octobre 2020. Moment fort de la démocratie, malheureusement, l’élection est en côte d’ivoire un moment de tension sociale et politique, et ce depuis 1995. Le processus électoral en Côte-d’Ivoire et les décisions de justice nous conduisent à chaque élection présidentielle vers des crises préélectorales et post-électorales. Le bilan de la situation actuelle est lourd en perte en vie humaine et en destruction de biens matériels. A l’observation, le pouvoir et l’opposition sont dans des certitudes politiques, qui, si rien n’est fait, pourraient conduire la Côte d’ivoire vers un désordre incontrôlé et des incertitudes sur son avenir. Aussi, nous, citoyens, acteurs de la société civile, intellectuels et politiques, appelons les candidats et leurs formations politiques à une meilleure écoute. En effet, l’urgence est à la sauvegarde de la paix par un sursaut de conscience et de responsabilité susceptible de nous prédisposer à faire les concessions indispensables à la décrispation de la situation actuelle dans l’intérêt supérieur de la Côte-d’Ivoire . De ce qui précède, nous invitons les quatre candidats à l’élection du président de la république, à accepter le principe d’un dialogue direct. M. Alassane Dramane Ouattara est le chef de l’Etat. Il est donc le père de la famille ivoire et le garant de l’unité de celle-ci. A ce titre, il doit persister à inviter inlassablement les trois autres candidats autour d’une table pour trouver un consensus qui aboutira certainement à un compromis politique.M. Henri Konan Bédié, ancien Chef de l’Etat, doyen d’âge des quatre candidats peut prendre également cette initiative. Cette qualité lui confère une responsabilité toute particulière, celle du dépassement, du sacrifice, et de la parole de sagesse du patriarche qu’il incarne vis à vis de la nation. La Côte-d’Ivoire sortirait grandie et reconnaissante d’une telle rencontre politique avant le scrutin du samedi 31 octobre 2020. Il n’ya rien de plus grand et de plus noble pour un homme d’Etat, un homme politique que de servir la cause de la paix. D’autant plus que celle-ci nous est nécessaire pour notre développement. Messieurs, faites le geste qui sauve, qui soulage et redonne espoir. Faites le geste que tous les ivoiriens attendent.

Fait à Abidjan le mardi 27 octobre 2020
Hamed KOFFI ZAROUR, Président de AGIR pour la CÔTE D’IVOIRE
Serge DJIBRE, Président des 1000 Volontaires
Sahourey Hervé KONAN, Président de Change Your Mind-CYMGeoffroy Julien KOUAO, Politologue et Ecrivain

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici