” Je pense qu’il serait judicieux de demander à la victime de mettre de côté sa “recherche de propagande” et dire la vérité. En effet, les deux agents de Police l’ont interpellé suite à sa tenue jugée indécente (selon eux). C’est alors qu’elle a voulu filmer la scène, chose que les policiers n’ont pas laissé se produire. C’est dans la tentative de l’empêcher de filmer ladite scène qu’elle a perdu ses faux ongles. Il n’a pas été question de la brutaliser mais de l’empêcher de filmer (les policiers aussi bénéficient du droit à l’image). Sinon, est-il possible en Côte d’Ivoire de filmer un policier dans l’exercice de ses fonctions, sans son approbation ?Sinon, des millions d’ivoiriens et d’autres nationalités transitent par l’aéroport de Ouagadougou sans être victime de pareille scène. La preuve, elle même est passé par ce même aéroport à son arrivé et n’a pas fait l’objet d’une quelconque interpellation.Nos excuses pour les ongles cassé mais à l’avenir, ce serait bien de faire preuve d’écoute, de courtoisie et surtout d’obéissance aux forces de défense et de sécurité qui sont là pour la sécurité de tous. Merci à mes frères et soeurs ivoiriens pour la compréhension. Dieu bénisse nos deux nations 🙏🙏

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici