“2020, ce n’est pas 2002. Oui ! En 2002, par incompétence notoire, le pouvoir d’alors a laissé se perpétuer une tentative de coup d’état qui s’est muée en rébellion. Nous connaissons la suite de cette rébellion. Des dizaines de milliers de morts inutiles. Nous sommes en 2020 : il n’y aura plus de femmes danseuses d’Adjanou qui se feront assassiner comme ce fut le cas au moment du déclenchement de la rébellion en septembre 2002. Il n’y aura plus de gendarmes ni d’enfants de gendarmes qui seront froidement abattus. Il n’y aura plus de centaines de civils tués à Daloa. Il n’y aura plus de chefs de guerre qui vont enfermer des individus dans un container et y jeter des explosifs comme ce fut le cas à Korhogo pendant les premiers moments de la rébellion. Il n’y aura plus de KAS ni de IB tué inutilement. Monsieur Soro Guillaume et ses suiveurs doivent comprendre cela et arrêter leurs stratégies de communication qui visent essentiellement à créer la peur chez nos concitoyens.Ce qui est certain, les âmes des milliers de morts de nos turpitudes politiques veillent sur le peuple de Côte d’Ivoire. Je le répète, 2020 n’est pas 2002 et nous comptons sur le Président Alassane OUATTARA et sur son Gouvernement pour confirmer leur mission régalienne de protection des ivoiriens, de maintien de l’intégrité et de la sécurité de notre pays.”

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici